Selon les nutritionnistes et les professionnels de la musculation, les activités physiques intenses doivent être  accompagnées d’une bonne alimentation pour faciliter la prise de muscle.  Cette alimentation doit être en grande partie composée de protéine. Mais de quelle protéine s’agit-il ? C’est d’ailleurs à cette question que nous allons essayer de trouver une réponse convaincante dans la suite de cet article.

Qu’est-ce qu’une protéine ?

Une protéine est une substance nutritive qui se retrouve dans les aliments que nous consommons. On parle de protéines animales lorsqu’elles proviennent des aliments d’origine animale (la viande, le poisson, les crustacés). Il y a aussi, les protéines d’origine végétales pour la musculation.

Les protéines jouent un rôle très essentiel dans l’organisme. Elles participent activement à la croissance du corps humain notamment la croissance des muscles. Elles participent également à la reconstitution (en cas de blessure musculaire) et au renouvellement des tissus musculaires.

En musculation, la consommation est donc très importante, à la limite obligatoire pour l’augmentation, le renouvellement et la reconstitution de la masse musculaire.

Mais laquelle des protéines (animales ou végétales) serait indispensable pour la musculation ?

Les protéines indispensables en musculation.

Quelles soient d’origine animale ou végétale, les protéines jouent presque les mêmes rôles. Mais de façon particulière, certaines protéines sont plus indispensables pour la prise efficace de muscle pendant la musculation. Ces protéines sont contenues dans :

  • Les viandes (la viande de poulet, la viande de bœuf hachée, la viande de porc et le gibier, le jambon, la poitrine de dinde),
  • Les poissons blancs (le cabillaud, la morue, la sole),
  • Les poissons gras (le saumon, la truite, le maquereau, etc.),
  • Le tofu ferme et le tofu soyeux,
  • Les œufs,
  • Le quinoa
  • Les produits laitiers (le lait frais, le fromage ferme, le yaourt),
  • Les légumineuses (le haricot blanc, le haricot rouge, les lentilles, les pois chiches)
  • Les oléagineux (les amandes, le cajou, le beurre d’arachide, les fruits à coque, les pistaches, les graines de tournesol, les noix, les noisettes, les pignons de pin, etc.)
  • Le riz blanc
  • Le soja.

Pour un sportif qui n’est pas végétarien, ses repas doivent être essentiellement composés de ces aliments ci-dessus cités. Mais pour un sportif végétarien, ses repas doivent être constitués des légumineuses, des oléagineux, du riz blanc et surtout du soja.

Combien de fois manger par jour en musculation ?

Pour accélérer la prise de masse et compenser les dépenses d’énergie en musculation, un sportif doit prendre cinq repas par jour. Parmi ces cinq repas, il y a trois grands repas et deux petits repas. Les trois grands sont essentiellement composés de viandes, de poissons, et de produit laitiers. Les deux petits  sont constitués des légumineuses, des oléagineux, des œufs, etc.

Il est aussi recommandé, la consommation des compléments alimentaires et une grande hydratation pendant et après les séances d’entrainement. Il faudra également ajouter le repos à tout ceci pour une bonne récupération, une bonne croissance et un bon renouvellement de la masse musculaire.