Le muscle pyramidal, qu’est-ce que c’est et comment ça marche ?

Le muscle pyramidal est un muscle situé dans la partie interne-inférieure de l’abdomen, devant le recteur majeur, est plat, triangulaire du sommet supérieur. Il est innervé par une branche du nerf sciatique majeur, les vaisseaux fessiers et le nerf fessier supérieur passent par son bord supérieur et le nerf sciatique majeur, les vaisseaux fessiers inférieurs, le sciatique mineur, les vaisseaux et le nerf pudendal interne passent par son bord inférieur. Sa fonction est la rotation externe de la hanche lorsque cette articulation est inférieure à 90° de réflexion, mais lorsqu’elle est supérieure à 90° sa fonction sera la rotation interne et l’abducteur de la hanche.

Le syndrome pyramidal, créant un ensemble de signes et symptômes caractérisés par des altérations sensorielles, motrices et trophiques dans la région et dans l’innervation du nerf sciatique. De plus, il peut générer des maux de dos qui peuvent être confondus avec la sciatique, c’est pourquoi ce syndrome est considéré comme responsable des deux tiers des cas lombo-somatiques chroniques sans disque. Bien que la prévalence du muscle pyramidal semble plus élevée entre 40 et 50 ans et que le tableau soit plus fréquent chez les femmes que chez les hommes.

Diagnostic du muscle pyramidal

Le diagnostic du muscle pyramidal est clinique essentiel, car il peut entraîner des douleurs et une paresthésie dans la région fessière, anglaise, périnéale, hanche, dos de la cuisse, jambe et pied. En fait, le spasme du muscle pyriforme provoque la compréhension des branches du nerf sciatique qui causent souvent des douleurs et de la paresthésie à l’arrière de la jambe, ce qui donne une image de sciatique ou lumbocytaire. La douleur peut être chronique et, dans certains cas, s’aggraver si le pyriforme est appuyé fermement contre le nerf sciatique.

Exécution de l’étirement du muscle pyramidal

  • La position de départ est couchée sur le sol, sur le matelas ou à plat. Pliez d’abord les deux genoux, en plaçant les deux pieds sur le sol.
  • Levez la jambe du côté que vous voulez étirer et placez-la croisée sur l’autre, en soutenant le pied à l’extrémité de la cuisse, près du genou.
  • Avec les deux mains embrasser la cuisse de la jambe opposée et soulever lentement, pousser la jambe à étirer, il est comme si vous voulez rapprocher le genou de la poitrine.
  • Le mouvement s’arrête au moment où l’on remarque l’étirement, mais c’est au moment où la position est maintenue qu’il peut durer de 20 à 30 secondes, puis il revient à la position de départ en posant les deux pieds au sol.
  • Vous pouvez répéter l’étirement avec la même jambe ou changer et effectuer l’étirement sur la jambe opposée.

Indications et précautions

Il est recommandé d’effectuer l’exercice ci-dessus en douceur, avec une grande prudence si d’autres blessures surviennent et le contre-indicte. Par exemple, s’il y a une blessure au dos, il vaut mieux éviter une flexion excessive des jambes et les rapprocher trop près de la poitrine, car une flexion massive de la colonne lombaire peut être contre-productive. Cependant, dans le cas d’une sciatique, d’une hernie discale et d’autres blessures, il est recommandé de consulter un professionnel de la santé de référence pour indiquer le meilleur traitement et les exercices appropriés.

 

L'actualités des Films Expendables