Stretching est une série d’exercices conçus pour augmenter la capacité innée de l’élongation musculaire afin de surmonter et d’adapter le réflexe de contraction ou le réflexe d’étirement. Les étirements sont de la dentine pour cet usage spécial. Parmi les avantages de pouvoir s’étirer lors de la préparation à la course à pied, il y a une flexibilité accrue, une extension optimisée des mouvements et une réduction du risque de blessures telles que le tiraillement musculaire.

La coordination des mouvements est donc améliorée car les muscles sont capables de réagir de manière optimale. Dans les aspects on peut mentionner que l’étirement permet d’accélérer la circulation et de la même manière l’oxygénation du muscle, ce qui est d’une grande aide pour améliorer la récupération. Parce que lorsque vous pouvez faire des étirements, à la fois avant et après la course à pied est largement empêché le durcissement musculaire.

Stretching épaules et côtés

vous aide à détendre vos muscles dans les bras et côtés, ils réduisent considérablement la tension qui est dans le haut du corps pendant la course, vous devez donc garder le muscle tendu et l’étirement pour un temps de 30 secondes.

Région lombaire

Parmi les bénéfices est la réduction de la tension située dans la région lombaire, minimisant le risque de subir un type de blessure pendant l’exécution des hanches. Vous devez donc maintenir la position pendant environ 30 secondes.

b#h2 ou partie antérieure du muscle

Avec cet étirement, vous aidez à étirer correctement les quadriceps juste dans la partie antérieure de la cuisse. Vous devez donc maintenir cette position pendant environ 30 secondes, puis changer la jambe.

Ingle

Ingle

Cet étirement permet d’étirer l’avant de la cuisse et l’aine, aidant ainsi à maintenir le bassin dans la bonne position et réduisant le risque de douleur au bas du dos. Vous devez maintenir cette position pendant 30 secondes puis changer de jambe.

Mollet et tendon d’Achille

L’étirement du mollet et du tendon d’Achille présente l’avantage de détendre correctement les muscles après la course, ce qui permet de réduire le risque de rigidité, fatigue et prononation. Vous devriez maintenir cette position pendant environ 30 secondes et changer de jambe.

Conseils pour l’étirement

Vous ne devriez pas étirer un muscle s’il fait froid, en maintenant votre corps en mouvement afin que le sang puisse circuler, vous devriez maintenir votre muscle étiré pendant au moins 30 secondes afin d’obtenir de meilleures performances. Vous ne devriez pas étirer vos muscles jusqu’à ce que vous ressentez de la douleur, donc vous devriez détendre vos muscles avec des étirements calmes, donc si vous sautez ou bourgeonnez, vous pouvez causer des blessures dans la course.

 

L'actualités des Films Expendables